ENGOUEMENT POUR LE FOOTBALL FEMININ : SIGNE DES TEMPS

L’air de rien, la coupe du monde de football féminin a réussi un très joli tir au but.
Avec l’équipe française qui a su porter haut cette discipline sportive que beaucoup croyaient réservée aux hommes.
Les matchs qui ont été remportés ont notamment démontré une technique de jeu et un esprit d’équipe qui a fait plaisir à voir.

Certes, la France, organisatrice de cette coupe du monde a été éliminée par les Etats-Unis en quarts de finale, mais les joueuses françaises ont gagné en crédibilité et parviendront sans aucun doute à surpendre dans les temps à venir.

Dimanche, les Etats-Unis ont donc remporté à Lyon la finale du championnat du monde de football féminin, s’octroyant le titre mondial pour la quatrième fois de leur histoire, après une victoire 2-0 sur les Pays-Bas.

Pourtant à la mi-temps, rien n’était joué, les deux équipes s’étant séparées sur un score nul malgré une domination des Américaines, face à une défense héroïque des Néerlandaises sauvées à plusieurs reprises par leur gardienne, Sari Van Veenendal.

Et c’est en deuxième mi-temps, à la 69e minute, que les championnes du monde sortantes ont ouvert le score par un penalty de leur emblématique capitaine Megan Rapinoe, après une faute de la Néerlandaise Stefanie Van Der Gragt sur une autre vedette de l’équipe des Etats-Unis, Alex Morgan.

Moins de huit minutes plus tard, la discrète mais souvent décisive Rose Lavelle, bourreau des Anglaises en demi-finale, alourdissait le score au terme d’une contre-attaque et d’une chevauchée solitaire dans les lignes néerlandaises.

A Lyon, au milieu d’une foule de 57 900 spectateurs, l’important contingent américain qui avait fait le déplacement, a soutenu avec enthousiasme son équipe féminine de football.

En déclinant toute invitation éventuelle à la Maison-Blanche, Megan Rapinoe s’est placée au centre du débat politique, la victoire de son équipe ayant néanmoins été accueillie avec satisfaction par le président Donald Trump à qui Women e Life n’avait pas hésité à adresser un message pour saluer cette belle victoire.

Le président des Etats-Unis y est d’ailleurs allé d’un tweet : «Félicitations à l’équipe américaine de football féminin qui a remporté la Coupe du Monde! Grand et passionnant jeu. L’Amérique est fière de vous ! »

Le maire de la ville de New York, Bill de Blasio, a déclaré que son équipe participerait à un défilé dans le « Canyon of Heroes » à Manhattan mercredi.

Ah oui, ce fût un très beau match. Vive le sport et chapeau aux sportives de haut niveau de tout pays.

Démonstration que les temps changent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.