RECHERCHE COMBINAISONS POUR FEMMES ASTRONAUTES

A la lecture de ce titre au côté petite annonce, on est en droit de penser qu’il s’agit d’une plaisanterie. Or il n’en est rien !

La sortie demain dans l’espace d’un équipage féminin d’astronautes américaines devait en effet constituer une première historique !

Mais patatras !

En cause un problème de combinaison.

La faute à qui ?
Au tailleur et costumier de la NASA ou à Anne Mc Clain et Christina Koch qui n’auraient pas respecté le régime alimentaire et se seraient du même coup retrouvées à l’étroit dans leur tenue d’astronaute ?

Pourtant tout était bien parti !
Stephanie Schierholz, porte-parole de la NASA, n’hésitait pas à annoncer dans un communiqué envoyé par courrier électronique « Comme prévu, la sortie dans l’espace du 29 mars sera la première à ne comporter que des femmes ».

Invité à s’exprimer à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, Jim Bridenstin, administrateur de la Nasa avait également tenu à rappeler que, pour la première fois de l’Histoire, un équipage 100% féminin désigné le 6 mars s’apprêtait à partir en mission dans l’espace.

Un véritable événement dans la mesure où jusqu’ici seuls des hommes ont eu le privilège de mettre un pied sur la Lune.

Faute de combinaison adaptée, c’est donc finalement un binôme mixte d’astronautes qui prendra le départ.

Après avoir fait une première sortie avec son compatriote Nick Hague, vendredi 22 mars, Anne McClain s’est sentie plus à l’aise dans une combinaison taille M plutôt que L, grâce à la partie supérieure dure du torse de l’équipement. Mais comme un seul torse de taille moyenne peut être préparé d’ici vendredi 29 mars, c’est Koch qui le portera, laissant Anne Mc Clain au sol.

La taille et le corps des astronautes évoluant quand ils se trouvent dans l’espace, l’agence spatiale doit s’adapter à ces changements parfois inattendus.

Brandi Dean de la NASA reconnaît « Nous faisons de notre mieux pour anticiper les tailles de combinaisons dont aura besoin chaque astronaute, en fonction de la taille avec laquelle il s’est entraîné. Mais elle peut évoluer quand ils sont en orbite en raison des changements que la vie en micropesanteur peut provoquer dans le corps. En outre, aucun environnement d’entraînement ne peut simuler complètement une sortie dans l’espace »

De plus, Anne McCain a reconnu par un tweet qu’elle avait pris cinq centimètres depuis son arrivée à la Station spatiale internationale (ISS) en décembre.

Cela dit, les efforts de cette dernière seront récompensés puisque pour la troisième sortie spatiale de la série, McClain devrait rejoindre l’astronaute de l’Agence spatiale canadienne David Saint-Jacques le 8 avril.

Quand c’est pas le jour, il faut se rendre à l’évidence et accepter de différer son départ dans l’espace en gardant en tête l’objectif Lune.

Women e-life observe au passage que la NASA aurait tout de même pu prévoir des combinaisons de rechange, tant ce duo féminin d’astronautes aurait fait le buzz chez les Martiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.