DE CES SONDAGES QUI RÉCOLTENT DES PENSÉES EN JARDIN POLITIQUE

Alors que fleurissent les candidatures en vue de la prochaine élection présidentielle 2022, un sondage Ifop-Fiducial pour Sud Radio concernant le r_e_g_a_r_d_ _d_e_s_ _F_r_a_n_ça_i_s_ _s_u_r_ _l_’éc_o_l_o_g_i_e_ _à _u_n_ _p_e_u_ _p_l_u_s_ _d_e_ _s_i_x_ _m_o_i_s_ _de la date de cette échéance électorale, livre quelques enseignements qui en disent long.

Face à un sujet qui intéresse notre présent, mais aussi et surtout l’avenir, la lecture des résultats de ce dernier tendent à démontrer que si les préoccupations en la matière sont bien réelles, les Français accordent en revanche peu de crédit aux hommes et femmes politiques de tous bords pour répondre aux défis du changement climatique et trouver les solutions pour remédier aux problèmes récurrents.
Dans l’enquête plusieurs questions ont été posées à un échantillon représentatif de 1000 personnes âgées de plus de 18 ans du 28 au 29 septembre 2021.

À la question :  » Selon vous, qu’est-ce qui vous préoccupe le plus en matière d’écologie ? En premier ? En deuxième ? En troisième ? : les réponses sont quasiment unanimes.
Les catastrophes naturelles (inondations, tempêtes, séismes, incendies, etc) arrivent en têtes, la lutte contre le dérèglement climatique et la préservation de la qualité de l’air.

Ce qui ne signifie par pour autant que des Français ne se déclarent pas préoccupés par la préservation de la qualité de l’eau; la disparition de certaines espèces animales ou végétales ; le bien-être animal;  la défense de l’agriculture et des agriculteurs ; l’isolation des logements ; la protection contre les risques industriels ; l’accès à une alimentation bio et locale ou encore le développement de la place de la nature dans les villes.

On peut toutefois s’étonner de constater que le fait de disposer de transports en commun propres et abordables n’arrive qu’en toute dernière position.

Dans la plupart des cas les femmes se montrent plus dubitatives que les hommes, toutes générations confondues, quel que soit leur niveau d’études, catégorie sociale, situation personnelle et professionnelle.

Bien que l’enquête fasse globalement état des opinions émises sur les différents partis politiques  en capacité de lutter en faveur de l’environnement et contre le réchauffement climatique, force est de constater que lorsqu’il s’agit des candidats à l’élection présidentielle, la question :  » faites-vous confiance ou pas confiance pour lutter en faveur de l’environnement ?  » ne fait apparaître que les noms d’Emmanuel Macron, Yannick Jadot, Arnaud Montebourg, Anne Hidalgo, Jean-Luc Mélanchon, Fabien Roussel. En revanche, rien sur Valérie Pécresse,  Xavier Bertrand, Michel Barnier et Marine Le Pen.
Pas davantage sur Eric Zemmour, même si son entrée dans la course à la présidence de la République et sa sensibilité à l’écologie restent encore à confirmer.

Comme Women e Life vous sent impatientes de savoir quels noms figurent au coude à coude en tête du classement, votre magazine féminin indépendant ouvert sur le monde vous communique le tiercé qui apparaît gagnant dans la catégorie teintée de vert:
1- Yannick Jadot
2 – Emmanuel Macron
3 – Arnaud Montebourg

À l’instar de l’Allemagne et à moins de 7 mois de la présidentielle 2022 en France, on est en droit de penser que notre paysage politique pourra difficilement se passer de vertes pensées pour récolter des voix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.