« HAS BEEN » OR  » HYPE » IS HILLARY CLINTON ?

La question consistant à savoir si Hyllary Clinton aujourd’hui âgée de 73 ans, est « has been » ou au contraire « hype », autrement dit dans le coup, se pose alors que Joe Biden 46e président des Etats-Unis doit choisir les candidats et candidates potentiels aux postes de direction de son administration.

Bien qu’il ne s’agisse que d’une hypothèse, l’éventuelle nomination de Hillary Clinton en qualité d’ambassadrice des États-Unis aux Nations Unies (ONU) révélée par le Washington Post le 13 novembre, ne manque pas d’alimenter quelques commentaires.

En dehors des avis des républicains, force est de constater que les démocrates les plus jeunes et les plus libéraux ne se montrent guère enthousiastes à cette idée.

Mais Joe Biden qui a fort à faire en politique intérieure, a également besoin de restaurer le prestige et la réputation des Etats-Unis après les effets souvent destroy qu’ont eu un certain nombre d’actions menées par Donald Trump.

Aussi retrouver un rôle au sein d’une organisation internationale qui regroupe actuellement 193 États membres, n’est pas sans intérêt pour les Etats-Unis, mais aussi pour l’équilibre mondial.

Car les objectifs premiers de cette organisation concernent le maintien de la paix et la sécurité internationale. Pour les accomplir cette très délicate mission, l’ONU promeut plusieurs valeurs passées à la trappe sous le mandat de Donald Trump qui figurent en revanche en bonne place dans le programme de Joe Biden, président, et de Kamala Harris, vice-présidente. Ces dernières intéressent en effet la protection des droits de l’homme, la fourniture de l’aide humanitaire, le développement durable et la garantie du droit international.

Républicaine devenue Démocrate dans les années 60, Secrétaire d’État des États-Unis de 2009 à 2013 sous le mandat de Barack Obama qui s’est terminé en 2017, Hillary Clinton a eu l’occasion de témoigner de qualités incontestables fruit d’une solide expérience.

Devenue la première dame de l’Arkansas en 1978 lorsque Bill Clinton a été élu gouverneur, elle a ensuite été première dame des États-Unis de 1993 à 2001 en tant qu’épouse du 42e président des États-Unis, Bill Clinton, puis a occupé un siège de sénatrice pour l’État de New York au Congrès des États-Unis, de 2001 à 2009.
Mais depuis déjà un certain temps, elle se faisait discrète en dépit du soutien qu’elle a apporté à Biden lors de la campagne électorale.

Peut-être lui fallait-il attendre le bon moment pour réapparaître sur la scène politique. Quoi qu’il en soit, nous saurons bientôt s’il fallait en croire l’hypothèse émise par Washington Post, et si la présence de Hillary Clinton en qualité d’ambassadrice des États-Unis aux Nations Unies (ONU) devient une réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.