DE CES INITIATIVES FÉMININES D’AVENIR QUI RÉCONFORTENT DÉS À PRÉSENT

Alors que l’actuelle crise sanitaire rend le « click and collect » très fashion- pour ne pas dire vital – s’agissant du petit commerce, et tandis que le e commerce est depuis déjà longtemps l’arme de vente massive de plateformes dont nous tairons ici les noms, il nous a semblé pertinent de nous arrêter aujourd’hui sur les heureuses initiatives prises par deux femmes.

Tout d’abord parce que ces dernières sont beaucoup plus instructives et encourageantes que l’interview accordée au magazine Marie Claire par une astrologue, les astres apparaissant à ses yeux davantage porteurs de mauvaises que de bonnes nouvelles.

Or en parcourant la presse étrangère, nous avons trouvé des idées, projets et actions de femmes en mesure de vous remonter le moral et de vous donner véritablement espoir.

Comme vous allez le constater, ces initiatives féminines méritent d’être évoquées pour illustrer concrètement les fantastiques perspectives qui se dessinent.

Le déclic s’est produit à la lecture de l’interview de Ayumi Moore Aoki, une jeune femme de 45 ans née au Brésil qui réside désormais en France.
Directrice d’un groupe d’hôtels et de casinos ayant besoin de trouver une nouvelle respiration, elle a débuté une carrière de programmeur puis a ouvert une agence spécialisée dans le numérique.
Sans argent, ni soutien ni réseau de personnes influentes, elle avait un rêve et un but.
Elle voulait aider à autonomiser les femmes et les filles du monde entier avec les compétences, les opportunités et la confiance nécessaires pour réussir dans les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques.

Une orientation qui allait la conduire en 2018 à fonder « Women in Tech », une organisation composée de 95% de femmes et de 5% d’hommes qui est devenue un mouvement mondial, présente dans 70 pays avec environ 30 mille membres. «Le mouvement se développe rapidement. « Notre objectif est d’autonomiser 1 million de femmes et de filles d’ici 2030″ précise Ayumi.
Actuellement, Women in Tech promeut des cours, des conférences et des événements axés sur l’éducation, l’entrepreneuriat, la science, l’innovation et l’inclusion sociale.

De quoi n’accorder aucun crédit aux prédictions de la fameuse astrologue lorsqu’elle déclare : “Malheureusement, les bouleversements sociétaux vont perdurer en 2021 avec le passage de Jupiter et Saturne en Verseau, signe contestataire, rebelle et révolutionnaire. » Même lorsqu’elle ajoute:  » Cela augure des événements soudains et imprévus, de débordements, d’excès en tout genre et d’un besoin irrépressible de liberté. Un sentiment d’empêchement et d’enfermement que nous allons contester”

Non, surtout lorsque d’une deuxième femme Marocaine, il nous faut parler.

Déjà connue pour ses multiples inventions technologiques et titulaire de nombreux prix, Hajar Mousannif enseignante-chercheure en intelligence artificielle (IA), professeur à l’université Cadi Ayyad de Marrakech, a été nominée pour le prestigieux prix « Women Tech »de la catégorie « Global AI Inclusion Award », qui récompense les femmes qui rayonnent à l’international dans le domaine des hautes technologies.

Ce prix féminin mondial, créé il y a deux ans par Ayumi Moore Aoki, récompense des filles et femmes d’exception porteuses d’innovation dans le domaine des hautes technologies.
Il vise notamment à contribuer à réduire l’écart entre les femmes et les hommes en matière de technologie.

Déterminée, Hajar Mousannif a choisi de rester au Maroc afin de «changer le monde» à partir de son pays. Son rêve est que le Maroc parvienne à réduire sa dépendance technologique.

Et croyez en Women e Life: ses travaux de recherche et ses innovations ont de quoi retenir votre attention.

Qu’il s’agisse d’un smartphone émotionnellement intelligent, capable d’identifier les sentiments et humeurs de son utilisateur, afin de lui envoyer des contenus multimédias et messages personnalisés, adaptés à son moral, sur la base d’une collecte des données liées aux expressions du visage, à la tonalité de la voix, aux textes entrants et sortants, ainsi qu’à la localisation (hôpital, salle de fêtes, cimetière…) ou encore du premier robot marocain à visage humain.

Mais attendez, les innovations ne s’arrêtent pas là avec la mise au point d’un système capable d’estimer les risques de fausses couches; un assistant de conduite anti-accident; une chaise intelligente évaluant la compréhension des étudiants.

Il nous faudrait aussi parler du tapis de course qui se transforme en coach personnel grâce à un programme adapté en fonction de la masse corporelle, pouvant être guidé avec de simples gestes de la main.

Ah oui , vous être tombés de votre chaise. Eh bien reprenez vos esprits: de tout ça vous pourrez demain bénéficier.

Démonstration que lorsque des femmes cherchent, elles trouvent !

A se demander si elles ne lisent pas dans les lignes de la main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.