SOUTENEZ CES FEMMES QUI RELÈVENT DES DÉFIS ENTREPRENEURIAUX

Bien que tous les regards se tournent actuellement vers les Etats-Unis où le duo Biden-Harris va devoir obtenir les coudées franches pour mener une autre politique dans de nombreux domaines, c’est sur une initiative « made in France » que Women e Life choisit aujourd’hui de faire un zoom.

En dépit des incertitudes économiques que la pandémie de COVID-19 génère sur tous les secteurs d’activité en France comme à l’étranger, « Créatrices d’Avenir », programme d’accompagnement de référence dédié à l’entrepreneuriat des femmes en Ile-de-France, confirme une nouvelle fois la volonté et la capacité qu’ont ces dernières de relever bien des défis.

Organisé par Initiative Ile-de-France, le concours remporte chaque année un succès grandissant.

A l’occasion du 10e anniversaire de « Créatrices d’avenir » près 900 demandes de dossiers de candidatures et plus de 450 dossiers ont été reçus et étudiés : un record !

Le jury a sélectionné 15 finalistes, dont les projets – répartis en 5 catégories – illustrent la pluralité de l’entreprenariat des femmes en Ile-de-France. Ces derniers démontrent également que des femmes entreprennent dans des secteurs d’activité où on ne les attend pas.

Avant de savoir qui remportera le Trophée de la « Créatrice d’Avenir 2020 » remis à l’entrepreneure la plus emblématique de l’édition 2020, ou encore connaître le nom de la lauréate du « Trophée du Public », que vous êtes invités à élire en votant sur les réseaux sociaux, un descriptif des projets en compétition s’impose.

Pour le Trophée Créatrices d’Avenir « Audace », récompensant une femme ayant créé une entreprise dans un secteur non-traditionnellement féminin, les finalistes sont :

– Marie-Pierre Bénédicte Bakima pour Go Student Athlete USA (Bourg la Reine, 92), une entreprise de placement de sportifs européens dans les universités américaines.
– Alka Kumar pour News Pick Up (Roissy en France, 95), propose une solution de transport avec chauffeur en France et en Europe allant de 1 à 500 personnes que des services de conciergerie, le tout à destination des entreprises.
– Anne-Laure Durand pour Ferme la Chambouillerie (Montalet-le-Bois, 77), une agricultrice qui gère seule une ferme de 140 hectares où elle produit blé, orge, maïs, pois, soja et lin.

Pour le Trophée Créatrices d’Avenir « Entreprise responsable », récompensant une femme ayant créé une structure conciliant activité économique et responsabilité sociale ou environnementale, les finalistes sont :

– Marie-Laure Grollier pour Green Concept (Combs la Ville, 77), un salon de coiffure et institut de beauté n’utilisant que des produits naturels voir bio et principalement fabriqués en France.
– Anna Ketsia Plesel pour Ma Petite Maison Verte (Massy, 91), bâtisseur de petits habitats écologiques, autonomes en énergies et socialement responsables construits avec des matériaux écologiques (issus de recyclage et recyclables).
– Safae Darbane pour Safae Bia (Sannois, 95), à l’origine du concept de Bar à Vrac à vocation zéro déchet. Une solution mobile qui propose plus de 100 références de produits bios en vrac et qu’on peut déplacer sur les marchés à l’intérieur des halles alimentaires.

Pour le Trophée Créatrices d’Avenir « Innovation », récompensant une femme ayant créé une structure s’inscrivant dans une démarche innovante au sens large, les finalistes sont :

– Marion Canale pour Cearitis (Châtillon, 91), qui propose des systèmes de biocontrôle attractifs et répulsifs pour lutter contre les ravageurs agricoles et protéger les cultures.
– Maud Payan pour Tarmac Technologie (Aulnay-sous-Bois, 93), qui développe une plateforme destinée à tous les acteurs des opérations aériennes (compagnies aériennes, sous-traitants et aéroports) afin qu’ils puissent monitorer les opérations au sol, communiquer et échanger des informations en temps réel.
– Frédérique Montresor Bleu Reflet (Charenton-Le-Pont, 94), une solution d’essayage virtuel de bijoux sur modèles, sur sa propre photo ou en « live » via la caméra.

Pour le Trophée Créatrices d’Avenir « Quartier », récompensant une femme issue d’un quartier prioritaire de la politique de la ville ayant créé une entreprise, les finalistes sont :

– Marie-Charlotte Devise pour Clichés Urbains (Paris 19ème, 75), une association qui conduit des projets éducatifs et artistiques dans les quartiers, avec les habitants. Via, la photographie elle participe à la création de liens et favorise la paix sociale.
– Audrey Tshiosha pour Kaja Food (Massy, 91), une marque proposant une gamme de produits apéritifs surgelés d’inspiration africaine et de fabrication artisanale se présentant comme pionnière du snacking africain.
– Isis Emam pour Farda (Saint-Ouen sur Seine, 93), une association féministe créée avec et pour les migrants et réfugiés et organisant des ateliers éducatifs autour du genre et de la sexualité.

Pour le Trophée Créatrices d’Avenir « Savoir-faire », récompensant une femme ayant créé une structure mettant à l’honneur une technique de fabrication spécifique, les finalistes sont :

– Marie Levoyet pour Marie Levoyet (Paris 20ème, 75), un atelier d’héliogravure, un procédé d’impression ancien et très rare (deux ateliers en France) particulièrement adapté aux très longs tirages où une haute qualité de reproduction est exigée.
– Sophie Fourmaux pour Sophie Fourmaux (Voisins-le-Bretonneux, 78), créatrice et rénovatrice d’abat-jour, d’objets de décoration (appliques et décorations murales, bougies, textiles, fleurs séchées…) et de bijoux.
– Léa Belot et Joanna Manuel pour La Boîte à Maquettes (Saint Maur des Fosses, 94), un atelier de maquettistes spécialisé dans la fabrication de maquettes d’architecture, la réalisation de décors pour vitrines et la création de meubles.

Les 15 finalistes vont bénéficier d’un coaching personnalisé les préparant à leur passage devant le jury final du concours du 23 novembre prochain. Un exercice qui se pliera cette année aux contraintes liées à la COVID-19 avec une sélection des candidates via leur audition en visioconférence.

Au-delà de leur passage devant le jury pour tenter de remporter le Trophée de leur catégorie voire de devenir l’emblématique « Créatrice d’Avenir 2020 », l’ensemble des finalistes sont en compétition pour le Trophée du Public.
Autrement dit, du 10 au 17 novembre, vous êtes invités à soutenir votre projet préféré sur les réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et participer au vote rendez-vous sur : https://www.creatricesdavenir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.