LE MAUVAIS ET LE BON FEMINISME

Quitte à prendre une leçon d’écriture journalistique, sans passer par la case l’Institut catholique de Paris ou Université Paris 1, il est toujours assez tentant de se saisir de séquences fleuries qui agitent les plumes de la capitale comme de province à l’origine de bien des commentaires.

Militante lesbienne et féministe Alice Coffin, 42 ans, élue EE-LV du XIIe arrondissement de Paris et élue écologiste au Conseil de Paris depuis juin 2020, n’y est dernièrement pas allée avec le dos de la cuillère.

De quoi faire nettement monter la tension de Anne Hidalgo fraîchement réélue maire de Paris qui n’imaginait pas en cet été difficile voir apparaître devant les fenêtres de l’Hôtel de ville des militantes féministes très remontées arborant le slogan « Marie de Paris bienvenue à Pedoland »

Un sujet qui conduit Women e Life à s’interroger par le biais d’une chronique audio sur l’existence d’un mauvais féminisme et d’un bon féminisme. C’est à vous qu’il appartiendra de juger ce qu’il vous semble préférable de choisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.