EMMA WATSON VALEUR SÛRE ENTRE CHEZ KERING

Vous connaissez sans nul doute cette célèbre actrice britannique pour l’avoir vue incarnant le rôle d’Hermione Granger dans la saga Harry Potter.

Ou bien vous souvenez-vous quand elle est apparue en 2016 dans une robe créée à partir de bouteilles en plastique recyclées, voire en 2017 dans la robe fabriquée avec des chutes de tissus qu’elle portera à de nombreuses grandes occasions, après une première lors la tournée de promotion du film La Belle et la Bête.

Aussi serez-vous ravies de savoir qu’ Emma Watson, ardente militante en faveur de l’égalité des genres et d’une mode plus respectueuse de l’environnement depuis 2011, a fait le 16 juin une entrée remarquée chez Kering.

Alors que ce groupe de luxe français dirigé par François-Henri compte en son sein de nombreuses marques réputées comme Gucci, Yves Saint Laurent, Balenciaga et Bottega Veneta, Boucheron, Emma Watson ne manque pas de mettre en avant des marques émergentes écoresponsables sélectionnées avec soin par Rebecca Corbin Murray, sa styliste.

À plusieurs reprises, Emma Watson a insisté sur le fait que la mode durable était « un problème féministe » puisque la plupart des usines aujourd’hui exploitent le travail de femmes.

De plus, à 30 ans, cette actrice a conscience que les jeunes prennent comme elle de plus en plus conscience des problèmes humanitaires liés à la fast fashion. Une situation qui impose de faire de bons choix dans la perspective d’un avenir durable.

Témoignage de la claire volonté du groupe de luxe français de prôner une mode eco-responsable dés la fin des années 90, Kering avait d’ailleurs nommé en 2012, Marie-Claire Daveu, Directrice du Développement durable et des relations institutionnelles internationales.

Signataire dés la première heure du Fashion Pact, Kering ne pouvait opérer meilleur choix en nommant Emma Watson, nouvelle administratrice mais aussi Présidente du Comité du Développement Durable du Conseil d’Administration.

Deux autres recrues font également leur entrée en qualité d’administrateurs : Tidjane Thiam, un banquier franco-ivoirien ex directeur du Crédit Suisse dernièrement missionné par l’Union africaine dans la lutte contre le coronavirus, et la Chinoise Jean Liu, présidente de la plateforme mobile de transports Didi Chuxing qui oeuvre pour une industrie tech plus paritaire et écoresponsable.

François-Henri Pinault a salué « les connaissances et compétences respectives » des nouveaux administrateurs, « la multiplicité de leurs parcours et de leurs points de vue » qui « seront des apports inestimables aux réflexions du conseil d’administration ».

« L’intelligence collective issue de la diversité des opinions et la richesse apportée par des expériences différentes sont cruciales pour l’avenir de notre organisation », selon lui.

Emma Waston envoie par sa présence au sein du groupe Kering une belle image qui devra confirmer son éclat de valeur sûre, face aux défis majeurs du XXIe siècle que la mode et le luxe se doivent de relever magistralement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.