LA MODE C’EST PARFOIS DU LOURD MAIS AVANT TOUT DE LA CREATION

A la veille de la mise aux enchères chez Sotheby’s de la « robe de mariée traditionnelle en or », première création de Guo Pei, une styliste chinoise connue pour avoir habillé notamment Rihanna en 2015, c’est à un défilé de mode qui a eu lieu, en Suisse, le 8 novembre, que Women e Life vous invite à suivre.

Zut alors direz-vous, j’étais pourtant prête à me rendre à Londres.
Aussi afin de vous éviter d’éprouver quelques regrets, sans doute faut-il préciser que l’estimation de cette création unique se situe dans une fourchette comprise entre 620 000 à 870 000 USD.

Eh oui! Elaborée dans l’atelier Guo à Pékin, pendant cinq ans, cette fameuse robe de mariée traditionnelle – du lourd – présente la particularité d’avoir été cousue à la main avec du fil d’or incrusté dans du métal précieux.
Il s’agit bien entendu d’une pièce rare de la collection de la créatrice, disponible uniquement sur commande et propre une fois endossée à ne pas passer inaperçue.

Plus raisonnables et davantage dans l’air du temps, mais aussi plus faciles à porter, sont les créations qui ont été présentées à Genève lors de la 13e édition du défilé des étudiants de la filière Mode et Accessoires de la Haute Ecole d’art et de design (HEAD).

Il est intéressant d’observer que le décor du show baigné par le mot « Poésie » avait été pour la première fois cette année conçu par les étudiants en architecture d’intérieur de la HEAD.

Une fois que vous aurez pris place pour assister confortablement au défilé des 17 collections de diplôme Bachelor et des 9 collections de diplôme Master, Women e Life vous en dira et surtout vous en montrera plus.

Nous vous remercions de votre patience en cette veille de week-end !

« HEAD » HAUTE

En ce froid dimanche de novembre, Women e Life vous sachant transits d’impatience, nous ne pouvions manquer de revenir comme promis sur l’événement « HEAD » qui a eu lieu le 8 novembre dernier à Genève.
Qu’est ce que vous croyez, la préparation et l’organisation d’un défilé de mode demande beaucoup de travail.

Toujours est-il que les 300 tenues des garçons et filles étudiants en Design Mode et Accessoires de la Haute Ecole d’Art et de Design (HEAD) qui ont été présentées ont témoigné d’une créativité enthousiasmante.

Pas étonnant donc que plus de 2.000 personnes, dont de nombreux professionnels et journalistes venus de toute l’Europe aient assisté au défilé des 17 collections de diplôme Bachelor et 9 collections de diplôme Master.

318 tenues portées par 76 mannequins ont ainsi été dévoilées dans une ambiance empreinte du mot « Poésie ».

LE PRIX BACHELOR BONGENIE 2019 a été remis à Thomas Clément.

Ou quand l’homme devient papillon.

Le jury a été particulièrement touché par le storytelling de Thomas avec sa collection «Crash».

Les membres du jury ont souligné son concept puissant et son approche extrêmement cohérente du tissu, que Clément a dégagé de manière unique, ajoutant sa propre touche aux coupes et aux silhouettes.
Ses vêtements montrent une capacité à capturer le moment avec humour tout en démontrant une excellente expertise technique.

LE PRIX MASTER MERCEDES BENZ 2019 a été décerné à Emma Braschi.

Le jury a été particulièrement séduit par sa proposition pionnière et moderne de revisiter des savoir-faire ancestraux de façon contemporaine. Emma a sur toucher le jury par la sincérité de son approche et sa faculté de créer l’émotion.
Le bois, la paille, l’osier et le cuir naturel ont servi de matériaux à des tenues androgynes et drôles à l’instar de sabots de conte de fées. Mais aussi saisissantes, comme une chemise entièrement réalisée en paille crochetée. Une manière de rendre ses lettres de noblesse à l’artisanat savoyard.

Emma Bruschi bénéficiera également d’un stand offert lors du prochain salon professionnel Who’s Next ou Premiere Classe à Paris.

LE PRIX LA REDOUTE 2019 a été remis à Giulia Chehab

Ses sacs à dos se déclinent en tote bag, en bananes à multiples lanières ou encore en sacs matelassés frappés de la signature «CHÉ/HAB».

Moderne, unisexe, intelligente et hautement désirable, la collection Augmented Tote allie esthétique et praticité. La designer de 29 ans livre au travers de quatre modèles sa version d’un accessoire beau et astucieux qui se démocratise et atteint tout le monde au quotidien.

Elle aura d’ailleurs l’opportunité de créer une collection capsule qui sera mise en vente au printemps 2020 à La Redoute. «Mes créations se fondent dans quelque chose de démocratique, qui atteint tout le monde au quotidien, explique Giulia-Amélie Chéhab. Je reconnais cette volonté dans le style de La Redoute.»

L’engagement en faveur de la création et la mise à l’honneur de jeunes talents dans l’univers fashion, témoignent des qualités de la Haute Ecole d’Art et de Design (HEAD) dont plus personne ne peut désormais ignorer l’existence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.