UNE BELLE HISTOIRE CHINOISE A BASE DE PRENOMS BRITANNIQUES

Rapportée par des journalistes du Global Times, un média de l’Empire du Milieu en langue anglaise, l’histoire qui suit vaut le détour.

Elle vient quelque peu apaiser l’agacement des milieux chinois face aux sanctions américaines notamment contre Huawei, une marque créée en 1987 qui est une fierté nationale en Chine, et fait visiblement de l’ombre à un géant répondant au doux nom d’Apple.

Beau Jessup, une étudiante britannique aujourd’hui âgée de 19 ans, qui a commencé à apprendre le chinois dés l’âge de 8 ans, a en effet lancé sa propre entreprise à l’âge de 15 ans avec une idée pour le moins originale.

Pour payer ses études universitaires en anthropologie sociale à la London School of Economics, elle a choisi d’aider les parents chinois à trouver les prénoms anglais de leurs enfants.

L’idée lui est venue à l’occasion d’un voyage en Chine alors que l’un des collègues de son père lui avait demandé de recommander un prénom anglais pour sa fille. Et c’est en se basant sur une description de la personnalité de la jeune fille, que Jessup allait proposer un prénom provoquant la joie de l’intéressé.

Cette rencontre allait être déterminante puisqu’elle allait être à l’origine de la création d’un site Web en langue chinoise specialname.cn, destiné à aider les parents chinois à choisir les prénoms anglais de leurs enfants.

Jessup a ainsi mis au point une base de données de 4 000 prénoms pour le site Web, assortie de cinq caractéristiques associées à chacun, afin de représenter au mieux la signification de ce dernier.
Le principe de fonctionnement est simple. Une fois que les parents ont entré le sexe et les caractéristiques de l’enfant, un algorithme recommande trois prénoms et fournit deux exemples de personnages célèbres associés à chacun d’eux.
Les parents peuvent alors partager ces prénoms avec leur famille et leurs amis grâce à l’application de messagerie chinoise WeChat.

Après avoir initialement fourni le service gratuitement pour quelque 162 000 bébés chinois, face au succès remporté par son initiative, la jeune britannique a introduit un tarif de 79 cents.
Le site a alors assuré la délivrance de prénoms à 677 929 bébés, ce qui, représente un chiffre d’affaires d’environ 407 443 dollars. Il y a quelques jours, , le nombre de prénoms délivré a atteint près de 714 000.

Comment expliquer cet engouement de parents chinois pour des prénoms anglais ?

Beau Jessup a la réponse : « La plupart de mes clients sont des parents qui espèrent que leurs enfants étudieront à l’étranger … Les prénoms anglais de nos amis chinois constituent un prénom supplémentaire, utilisé principalement pour les aider à s’intégrer plutôt qu’à se démarquer lorsqu’ils étudient à l’étranger. Ils veulent un prénom prononçables et adaptés au profil. »

Jessup déclare au Global Times : « La première fois que des parents m’ont envoyé une photo de leur bébé, une belle petite fille, le prénom de  » Ellen  » s’est inscrit. La mère m’a remercié de lui avoir attribué un prénom sur mesure et elle a dit qu’elle espérait que ce dernier l’aiderait à se faire des amis dans le futur »,

Filles et garçons sont concernés. Il en va ainsi d’Arthur, nom du roi du Ve siècle, associé à la « force » et à « l’honnêteté ».

Il est observé que de nombreuses personnes utilisent des prénoms anglais au travail à Shanghai, même lorsqu’elles parlent à d’autres Chinois.
En dehors des prénoms anglais couramment utilisés, on en trouve parfois d’autres très étranges au travail, tels que Carrot, Tomato and Apple.
En fait, tout viendrait de la difficulté rencontrée par des étrangers à prononcer correctement les prénoms chinois.

Si le nom chinois d’une personne contient des caractères « difficiles » tels que yue, lü, ruan ou ce, il peut envisager un prénom anglais.
Toutefois certains Chinois font fort justement remarquer que si des millions de prénoms chinois sont disponibles, les prénoms anglais sont moins nombreux et ne correspondent pas forcément aux goûts des Chinois.

Un jeune chinois constate personnellement connaître trois Penny, quatre Chloé, cinq Julia et six David. Comparés à leurs noms chinois complexes et uniques, leurs prénoms anglais sont ordinaires et ennuyeux. À l’inverse, certains jeunes essaient trop de se donner des prénoms anglais « originaux » qui tournent parfois au ridicule.

A tel point que certains prénoms anglais que les Chinois se donnent, ne se trouvent même pas en dehors de la Chine, à l’instar de Satan, Yale, Harvard, Nokia…

Les prénoms anglais sont devenus une caractéristique standard sur les lieux de travail et les campus universitaires chinois. Ceux qui n’en possèdent pas sont considérés comme démodés ou venant de la campagne. Un phénomène particulièrement constaté au sein des entreprises étrangères implantées en Chine

L’anecdote rapportée par une journaliste du Global Times montre à quel point l’anxiété règne dans la classe moyenne de la société chinoise :

« Un jeune garçon demande à deux filles: « Puis-je vous rejoindre pour jouer? »

Elles répondent: « Avez-vous un prénom anglais? »

Le garçon répond: « Non. »

Les deux filles s’enfuient et le laissent seul. »

En réalité, cette histoire de prénoms s’ajoute à la longue liste d’inquiétudes des familles chinoises de la classe moyenne.

L’anxiété concerne la pression générée par une dure réalité de la vie, les conditions de logement, de travail…mais aussi par le sentiment que d’autres personnes prennent de l’avance sur vous. Les conditions liées à l’éducation des enfants constituent sans nul doute l’une des préoccupations majeures des parents. Comme en témoigne l’anecdote, cela va au-delà des performances académiques. Ce qui compte c’est l’avenir des enfants. Autrement dit, pour être dans le coup, ils doivent apprendre l’anglais et bien maîtriser la langue. La première étape consiste donc à donner un prénom anglais.


Les sentiments d’anxiété sont également la conséquence de la croissance économique intense que connaît la Chine. Un pays devenu la deuxième plus grande économie du monde en moins de 40 ans. Le peuple chinois a conscience que son économie dépend des exportations et des investissements. Et que des défis gigantesques doivent être relevés en matière de service et d’innovation.

Mais qui aurait pu croire que le choix d’un prénom anglais ajouté au prénom chinois, puisse avoir une telle importance en termes d’ouverture sur le monde ?
Beau Jessup l’a en tout cas parfaitement compris.

Petit conseil tout de même. Afin de ne pas rester au bord de la nouvelle route de la Soie, les Européens et les Français notamment, devront sans doute s’intéresser à la question et à leur tour pourquoi pas choisir un prénom chinois pour leurs enfants.

De quoi offrir au site dédié à la recherche de prénoms anglais destinés aux enfants chinois une nouvelle piste de développement.
D’autant que vous avez l’embarras du choix :
Li Magnifique
Lian Lotus
Lin Jade magnifique
Mei Fleur de prunier

Women e-Life, webmagazine féminin ouvert sur le monde se devait de vous offrir ce voyage découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.