MOBILISATION CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : LE BARREAU DE PARIS SE SAISIT DE L’AFFAIRE


Women e-life ne pouvait rester insensible à l’organisation par le Barreau de Paris, le 26 novembre prochain, de 13h45 à 18h à la Maison du barreau à Paris, d’un colloque intitulé : « Violences faites aux femmes : conséquences et répercussions ».
On doit cette initiative au bâtonnier de Paris, Marie-Aimée Peyron, et au vice Bâtonnier, Basile Ader qui ont fait de la lutte contre les discriminations et le harcèlement au sein de la profession l’un des grands objectifs de leur mandature.

Au vu des évènements qui mettent en évidence, depuis l’affaire Harvey Weinstein, les différentes formes de harcèlements et sévices dont sont victimes de trop nombreuses femmes en France comme à l’étranger, les mouvements « #Balancetonporc » et « #Metoo » ont certes permis de rompre le silence en donnant aux femmes concernées la possibilité de livrer leurs témoignages et de dénoncer des agissements totalement inacceptables.
Toutefois, un devoir d’information permanente demeure indispensable.

Dans cet esprit, le colloque qui aura lieu le 26 novembre fournira au barreau de Paris, l’occasion de réaffirmer son engagement au lendemain de la journée internationale de la lutte des violences faites aux femmes en mettant à disposition un bus de la solidarité sur la place de l’Hôtel de ville.

L’introduction de ce dernier sera assurée par :
Madame Laurence Rossignol, Sénatrice de l’Oise, ancienne ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes
Marie-Aimée Peyron, bâtonnier de Paris
Valence Borgia, membre du conseil de l’Ordre.

Il donnera lieu à la présentation de la nuit des relais du 4 décembre organisée par la Fondation des femmes.

Par ailleurs, une table ronde animée par Michelle Dayan, membre du conseil de l’ordre, aura pour thème :  » Les violences conjugales, la protection des femmes et les répercussions sur les enfants  »
D’autres sujets seront également abordés durant ce colloque avec la participation de nombreuses personnalités*:
• Violences et Handicap
• Violences conjugales et sexuelles et répercussions sur la santé

Un concours introduit par Yves Charpenel, Président de la Fondation Scelles et Premier Avocat général à la Cour de cassation, clôturera cette journée du 26 novembre autour de plaidoiries.

Trois Secrétaires de la Conférence du Barreau de Paris plaideront ainsi en direct sur une affaire d’exploitation sexuelle :
• Plaidoirie de Léa Dordilly
• Plaidoirie de Georges Sauveur
• Plaidoirie de Fanny Vial

Ce concours dont il est possible de prendre connaissance en cliquant sur ce lien : https://bit.ly/2FHeKlk s’inscrit dans le cadre d’une opération annuelle de sensibilisation « Les Prix Jeunes contre l’exploitation sexuelle », dont la Marraine 2018 est Roselyne Bachelot, ancienne ministre de l’Écologie et du Développement durable ( 2002 et 2004), de la Santé (2007-2010), des Solidarités et de la Cohésion sociale (2010).

Pour en savoir plus et participer à cette journée de mobilisation contre les violences faîtes aux femmes organisée à l’initiative du Barreau de Paris, un numéro de téléphone est à votre disposition : 01 44 32 49 70

* Nom et qualité des personnalités
Laurence Rossignol, Sénatrice de l’Oise, ancienne ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes
Michelle Dayan, membre du conseil de l’Ordre
Valence Borgia, membre du conseil de l’Ordre
Solenne Brugère, membre du conseil de l’Ordre
Marie Rabatel, Présidente de l’Association Francophone de Femmes Autistes (AFFA)
Marie Conrozier, chargée de mission de la Lutte contre les violences de l’association Femmes pour le Dire Femmes pour Agir
My-Kim Yang-Paya, membre du conseil de l’Ordre
Saphia LARABI Directrice de l’Observatoire SPINOZA
Capitaine Mélanie AAMIRA spécialisée dans la prévention et la formation contre les discriminations, le harcèlement et les violences sexuelles au travail de la Fabrique Spinoza
Ernestine Ronai, Co-présidente de la Commission « Violences de genre » du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE) et responsable de l’Observatoire départemental de Seine-Saint-Denis des violences envers les femmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.